Summerhill

La pédagogie des enfants rois

La première école Summerhill a été fondée en 1921 près de Dresden (Allemagne) par l'instituteur et pédagogue Alexander Sutherland Neill, précurseur de l'éducation non-directive. Les écoles Summerhill sont des internats privés, dans lesquels des enfants et adolescents de 5 à 17 ans sont scolarisés selon les principes d'autogestion et de non-directivité.

Contrairement aux écoles traditionnelles, les écoles Summerhill n'imposent ni examens, ni cours obligatoires. Les élèves sont libres d'établir leur propre emploi du temps. À Summerhill, ce n'est pas la manière d'enseigner qui importe, mais l'envie d'apprendre de l'enfant. Neill, qui s'est inspiré des découvertes psychanalytiques de Sigmund Freud, voulait donner aux enfants la possibilité de vivre leur propre vie, et se refusait à les "modeler au profit de la société de consommation occidentale". Selon lui, "il n'est pas nécessaire d'exercer une contrainte sur l'enfant pour le conduire à évoluer vers la maturité et l'acceptation des impératifs de la vie sociale". Dans ces écoles, tout est organisé en fonction des désirs des enfants. Cette pédagogie met enfants et adultes sur le même pied d'égalité, cependant liberté ne signifie pas pour autant anarchie; des règles de sécurité sont imposées et respectées par tous.

Les règles et les devoirs

Même à Summerhill il y a des règles. Mais là encore, on est bien loin des méthodes des écoles traditionnelles. En effet, ce sont les enfants eux-mêmes qui établissent, au cours "d'assemblées générales", les règles indispensables au bon fonctionnement de l'école.

Un système de séparation des pouvoirs basé sur des principes démocratiques permet de réguler le quotidien des élèves des internats Summerhill. Le Comité, le Tribunal et le Meeting se partagent les tâches. Chaque semaine, les élèves et les éducateurs se rassemblent dans leur Tribunal pour débattre des différents problèmes et prendre des décisions tous ensemble. Les sanctions sont par exemple de faire la vaisselle, donner un coup de main au théâtre etc.

Le Meeting est un rassemblement législatif au cours duquel les règles et les lois de l'école sont votées. Chaque participant à une voix (élèves, professeurs et éducateurs) et c'est la majorité qui l'emporte.
En revanche, seule la direction a le pouvoir de décision dans les domaines suivants: santé, sécurité et administration.

En définitive, la pédagogie de Summerhill repose sur un schéma social différent, sur une attitude nouvelle: "La paix mondiale ne dépend ni des mathématiques, ni de la chimie, elle dépend d'une attitude nouvelle, qui accorderait plus d'importance à la vie émotionnelle." ("Hearts, not Heads in the School", Alexander Sutherland Neill).


Vous pourrez trouver davantage d'informations sur le site Summerhill School.